IADYS lance la première version autonome du Jellyfishbot

IADYS, start-up fabricante du Jellyfishbot, drone marin électrique qui collecte les déchets et les hydrocarbures à la surface de l’eau, lance officiellement la première version de son robot autonome.

Après de nombreux développements et des heures de tests dans le port de Cassis, port d’attache de l’entreprise depuis le début de l’aventure, la version autonome du Jellyfishbot est enfin opérationnelle.

« C’est une fonctionnalité qui suscite de l’engouement de la part de nos clients. C’est un véritable gain d’efficacité pour les acquéreurs du Jellyfishbot car ils peuvent effectuer d’autres tâches pendant que le robot nettoie le plan d’eau» explique Nicolas Carlési, fondateur de la société IADYS.

Le principe est simple : il suffit de déterminer des points GPS qui formeront la zone à nettoyer sur l’application et le smartphone prévus à cet effet. Une fois programmé, le robot se dirige automatiquement vers la zone à nettoyer et y reste, en évitant les obstacles sur son chemin. Pendant toute la durée de la mission, l’utilisateur aura accès à distance à la vidéo sur son smartphone grâce à une caméra embarquée. L’opérateur peut ensuite reprendre la main sur le robot pour le ramener au point de départ, où il pourra retirer et vider le filet. Rappelons que le robot a une vitesse moyenne d’un nœud en version autonome, ce qui lui permet de couvrir une surface de 1000m² en une heure. Les robots déjà vendus pourront également bénéficier de cette option grâce à une mise à jour. Cette première version ne peut pas encore fonctionner avec la présence de bateaux en mouvement, l’équipe IADYS poursuit les développements pour proposer une seconde version avec des améliorations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.